Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 1 mars 2020 Merci pour votre participation !

SAINTE HÉLÈNE, C’EST NOUS !
Vous le savez, l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de vos dons, sachant que l’Église de France ne reçoit aucune subvention. Aussi, comment ne pas vous remercier de votre participation au Denier de l’Église 2019 ? Le nombre de donateurs augmente lentement mais sûrement, ce qui prouve l’attachement à la Paroisse. Ste Hélène, c’est Vous, c’est Nous au cœur de Clignancourt !
Ainsi, chemin faisant, la Paroisse se construit et se renouvelle, forte de son histoire et de son visage fraternel et familial, mais toujours soucieuse de l’Avenir à transmettre aux nouvelles générations. Avec rigueur et dynamisme, le Conseil Économique a la tâche particulière de veiller à ce que les conditions matérielles rendent toujours possibles les services qu’une paroisse doit rendre à ses besoins de rencontres, de célébration, de formation et de mission.
Les dépenses auxquelles nous avons à faire face sont d’abord des dépenses fixes :
* Indemnités versées aux prêtres en complément de leur retraite ou salaire de travail à temps partiel.
* Salaires de 3 laïcs à temps partiels.
* Impôts locaux, électricité, gaz, chauffage, photocopie
Ajouter à cela, des travaux d’entretien ou de réparation :
Pour l’année 2019, l’amélioration de la sono dans l’église et la grande salle, l’ouverture d’une porte donnant sur la rue Esclangon afin de faciliter l’accueil de domiciliation
d’ " Un Toit pour Toi " et la réparation de fuites d’eau dans la toiture de l’église
Pour l’année 2020, réparation du paratonnerre et amélioration de l’éclairage de l’église avec mises aux normes plus écologiques, mesures de sécurité…
Ste Hélène a besoin de votre don
* Parce que c’est le devoir du chrétien de participer à la vie matérielle d’une paroisse dont la mission est de vous enrichir humainement et spirituellement
* Parce que les décès, les déménagements réduisent, chaque année, le nombre de donateurs. Et donc la nécessité de faire appel à de nouveaux.
* Parce que des jeunes couples arrivent dans le quartier et cherchent à prendre peu à peu leur place au milieu de nous.
* Parce que les habitants du quartier, croyants ou non, pratiquants ou non, aiment se retrouver à Ste Hélène, pour y vivre ses célébrations à l’accent familial et ouvert, ou goûter seuls son silence et sa beauté intérieure à un moment ou un autre.
Je sais combien vous avez déjà entendu l’appel selon votre cœur et vos moyens. Et j’ai confiance en votre désir d’y participer à nouveau.
Ste HELENE, c’est VOUS, c’est NOUS TOUS ENSEMBLE pour que le Christ puisse continuer à y être célébré et annoncé dans notre quartier !
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse, de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Robert et dans la communion avec le P. Gaby qui nous a quittés.
P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Célébrer / Sacrements « Réconciliation

Réconciliation

LE SACREMENT DE RECONCILIATION

Quelques réflexions pour s’y préparer.

Avant d’être une action de l’homme c’est une action de Dieu. C’est en regardant la Croix que nous prenons vraiment conscience de l’amour de Dieu. Alors, nous comprenons qu’il s’agit non plus de nous confesser mais de confesser l’Amour de Dieu et notre péché face à cet amour.

Ecouter la Parole de Dieu. C’est la deuxième démarche qu’il nous faut faire car en lisant les textes qui nous sont proposés nous nous laissons interroger par eux et nous laissons venir au fond de nous la contrition dont dépend la vérité de notre aveu.

Rencontrer le prêtre de son choix. ( dimanche il y aura deux prêtres). Lui dire d’abord l’amour que Dieu nous porte : les actions et les dons de Dieu qui nous font reconnaître son initiative dans notre vie. Lui dire son péché : c’est toujours un acte fait ou omis dans lequel ma liberté et ma responsabilité sont engagés… c’est un lieu, un choix, un événement, une action où j’ai dis non. (Il nous faut bien distinguer l’accompagnement spirituel et le sacrement de réconciliation. Ce n’est pas le moment de tout décortiquer.)

Pénitent et ministre rendent grâce ensemble pour l’amour de Dieu.
Et, après avoir dit l’acte de contrition, par la voix du prêtre, au nom de l’Eglise, nous recevons le pardon qui est déjà donné.

Il est bon de se retrouver alors devant la Croix pour saisir en nous la vie de l’Esprit qui nous rend heureux, éveillés, capables, même si nous restons pécheurs, d’entendre le cri de nos frères, de prendre des initiatives, d’assumer nos responsabilités en nous recevant sans cesse du Père.