Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 4 février. Merci pour votre participation !

« SAINTE HÉLÈNE, J’AIME, JE DONNE »


Rassurez-vous, Ste Hélène ne verse pas dans la pub médiatique facile ! Mais c’est un clin d’œil que vous adressent les membres du Conseil Economique de la Paroisse quand ils arborent ces mots gravés sur leur tee-shirt. Une manière de rappeler que l’Eglise ne reçoit aucune subvention. Et que l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de VOS DONS.
Tout d’abord, je voudrais REMERCIER chaleureusement tous ceux qui ont participé au Denier de l’église 2017. Malgré une petite diminution du nombre des donateurs, le résultat est légèrement supérieur à 2016 ! C’est pour moi un grand objet de satisfaction qui dit votre attachement à la Paroisse ! La chute du nombre de donateurs s’explique surtout par les décès, les déménagements ainsi que par la crise économique qui touche les familles...
Mais DEMAIN, c’est déjà AUJOURD’HUI ! Ayons le souci de voir Ste Hélène continuer à se caractériser par sa chaleur, sa convivialité et sa ferveur. Soucieux tant de la vie des enfants, des jeunes et des adultes que de l’entretien de l’église et des locaux, le Conseil Economique veille à une gestion rigoureuse, à la mesure de nos besoins mais aussi de nos moyens.
Nos GRANDES DÉPENSES ? A côté des indemnités des prêtres (à vrai dire, assez minimes puisqu’ ils touchent une part de leur retraite ou de leur salaire et la paroisse complète), il y a le salaire de nos 3 laïcs à temps partiels. Ainsi que les charges telles que les impôts locaux, l’électricité, le gaz, le chauffage, les photocopies, la sono, la mise aux normes de la sécurité…
Mais DONNER, c’est aussi UN DEVOIR chrétien de participation à la vie matérielle d’une paroisse qui vous enrichit humainement et spirituellement. Aidez-nous aussi à trouver de NOUVEAUX DONATEURS… Aidez-nous à oser proposer aux jeunes couples, aux nouveaux arrivants, de prendre leur part à cette charge. C’est aussi comme cela que nous préparerons l’avenir. Pour que les habitants du quartier qui le désirent, puissent continuer à trouver une communauté vivante (dans la diversité des âges et de ses cultures) ainsi qu’une église belle, accueillante et ouverte à tous.
MERCI de laisser résonner en vous mon souci de pasteur et celui du Conseil Économique. Merci à chacune et à chacun d’entendre cet appel, SELON SON CŒUR ET SES MOYENS. C’est tous ENSEMBLE que nous formons Ste Hélène. ENSEMBLE que nous sommes le "Corps du Christ" dans ce quartier si coloré et si attachant de Clignancourt !
Comment ne pas évoquer ici le souvenir de notre cher Jean Pichard qui nous a brutalement quittés fin 2017 ! Sa compétence, sa disponibilité et sa foi sont une référence. Un grand Merci aussi aux membres du Conseil, anciens et nouveaux, qui continuent l’Aventure avec moi !
Bien fraternellement…
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Gaby, P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/

CATÉCHUMÉNAT


Il est possible de découvrir la foi chrétienne à tout âge et de se préparer aux sacrements de baptême, confirmation, communion, et aussi de découvrir le contenu de la foi si on a été baptisé tout jeune et que l’on s’est ensuite éloigné de l’Eglise.
Cette découverte de la foi se fait dans un accompagnement personnel et au cours de rencontres générales.
Responsables : Père Gaby GOULLIN et Jérémie
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Partager / solidarité

Partager / solidarité

Les groupes de solidarité de la paroisse sont :

Elle a lieu les lundis de 14 h à 16 h au 6 rue Esclangon.
La responsable est : Colette Rabut

L’Association "UN TOIT POUR TOI" qui essaie de répondre à la difficile question du logement à Paris. Elle assure aussi une domiciliation aux sans domicile.
Elle se situe au 6 rue Esclangon.
Sa permanence se tient le mardi de 15 à 18 heures
et le samedi de 9 à midi.

LE LOGEMENT A PARIS

Une partie importante de la population est aidée d’une façon ou d’une autre. 54 000 familles, soit 21 % des familles parisiennes, sont bénéficiaires des aides de la Caisse d’Allocations Familiales. La mairie de Paris, très active, apporte une aide aux familles et aux familles monoparentales. Paris en effet essaye de conserver ses travailleurs clés, infirmières, policiers, conducteurs etc. en leur attribuant des logements sociaux
On comprend donc le phénomène de retour au coeur d’agglomération auquel on assiste à Paris comme dans d’autres grandes villes. Paris a gagné 10 000 familles entre 1999 et 2006.
Et cependant cette situation comporte de graves zones d’injustice.

- De nombreuses personnes sont sans domicile fixe.
Le problème de l’hébergement des personnes sans domicile doit être traité séparément du problème du logement. Il faut cependant rappeler l’importance du nombre de sans abri
- Paris comporte des familles pauvres, voire très pauvres.
- près de 7 % des familles pauvres (16 844 en 2008) perçoivent les minima sociaux (RMI, Allocation de parent isolé (API), Allocation d’adulte handicapé (AAH)

Le niveau élevé des prix immobiliers et des loyers .Un appartement parisien de 90 m² dépasse en moyenne deux fois le prix moyen d’une maison individuelle en Seine et Marne

De ce fait les demandes sont nombreuses et ne trouvent pas satisfaction.
- Conséquence : les franciliens qui travaillent à Paris doivent affronter des transports parfois longs et pénibles.

- Le niveau élevé des prix immobiliers et des loyers est une contrainte majeure pour les familles En effet les familles nombreuses ne peuvent trouver d’appartement à leur bourse ni à leur taille. Outre le prix la taille des logements parisiens est en effet une barrière à l’accueil des familles
- A Paris plus de la moitié des logements ne sont habités que par une seule personne.

Devant une telle situation d’injustice dénoncée depuis longtemps que peut-on faire ? Les prix de l’immobilier vont probablement continuer à augmenter et avec eux l’injustice faite aux citoyens...

Il n’y a pas seulement des contraintes économiques, des statistiques financières, il y a des personnes en difficulté qui cherchent un logement et que l’on peut aider, accompagner.

C’est ce que font de nombreuses paroisses parisiennes et aussi de nombreuses associations de taille très diverse qui travaillent sur cette question du logement.

Extraits du rapport du Vicariat à la Solidarité