Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 4 février. Merci pour votre participation !

« SAINTE HÉLÈNE, J’AIME, JE DONNE »


Rassurez-vous, Ste Hélène ne verse pas dans la pub médiatique facile ! Mais c’est un clin d’œil que vous adressent les membres du Conseil Economique de la Paroisse quand ils arborent ces mots gravés sur leur tee-shirt. Une manière de rappeler que l’Eglise ne reçoit aucune subvention. Et que l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de VOS DONS.
Tout d’abord, je voudrais REMERCIER chaleureusement tous ceux qui ont participé au Denier de l’église 2017. Malgré une petite diminution du nombre des donateurs, le résultat est légèrement supérieur à 2016 ! C’est pour moi un grand objet de satisfaction qui dit votre attachement à la Paroisse ! La chute du nombre de donateurs s’explique surtout par les décès, les déménagements ainsi que par la crise économique qui touche les familles...
Mais DEMAIN, c’est déjà AUJOURD’HUI ! Ayons le souci de voir Ste Hélène continuer à se caractériser par sa chaleur, sa convivialité et sa ferveur. Soucieux tant de la vie des enfants, des jeunes et des adultes que de l’entretien de l’église et des locaux, le Conseil Economique veille à une gestion rigoureuse, à la mesure de nos besoins mais aussi de nos moyens.
Nos GRANDES DÉPENSES ? A côté des indemnités des prêtres (à vrai dire, assez minimes puisqu’ ils touchent une part de leur retraite ou de leur salaire et la paroisse complète), il y a le salaire de nos 3 laïcs à temps partiels. Ainsi que les charges telles que les impôts locaux, l’électricité, le gaz, le chauffage, les photocopies, la sono, la mise aux normes de la sécurité…
Mais DONNER, c’est aussi UN DEVOIR chrétien de participation à la vie matérielle d’une paroisse qui vous enrichit humainement et spirituellement. Aidez-nous aussi à trouver de NOUVEAUX DONATEURS… Aidez-nous à oser proposer aux jeunes couples, aux nouveaux arrivants, de prendre leur part à cette charge. C’est aussi comme cela que nous préparerons l’avenir. Pour que les habitants du quartier qui le désirent, puissent continuer à trouver une communauté vivante (dans la diversité des âges et de ses cultures) ainsi qu’une église belle, accueillante et ouverte à tous.
MERCI de laisser résonner en vous mon souci de pasteur et celui du Conseil Économique. Merci à chacune et à chacun d’entendre cet appel, SELON SON CŒUR ET SES MOYENS. C’est tous ENSEMBLE que nous formons Ste Hélène. ENSEMBLE que nous sommes le "Corps du Christ" dans ce quartier si coloré et si attachant de Clignancourt !
Comment ne pas évoquer ici le souvenir de notre cher Jean Pichard qui nous a brutalement quittés fin 2017 ! Sa compétence, sa disponibilité et sa foi sont une référence. Un grand Merci aussi aux membres du Conseil, anciens et nouveaux, qui continuent l’Aventure avec moi !
Bien fraternellement…
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Gaby, P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/

CATÉCHUMÉNAT


Il est possible de découvrir la foi chrétienne à tout âge et de se préparer aux sacrements de baptême, confirmation, communion, et aussi de découvrir le contenu de la foi si on a été baptisé tout jeune et que l’on s’est ensuite éloigné de l’Eglise.
Cette découverte de la foi se fait dans un accompagnement personnel et au cours de rencontres générales.
Responsables : Père Gaby GOULLIN et Jérémie
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Prière et liturgie

Prière et liturgie

TÉMOIGNER DE LA RÉSURRECTION

« Béni sois-tu, Seigneur Jésus,
Toi qui nous appelles à témoigner de ta Résurrection
jusqu’aux extrémités de la terre !
Mais viens à notre aide, afin que notre témoignage soit digne de Toi.
Tu veux que nous proclamions que Tu es Vivant,
et nous-mêmes avons peur de la mort.
Tu veux que nous annoncions Ta lumière,
et nous tâtonnons dans l’obscurité.
Tu nous demandes de parler avec autorité,
et nous balbutions d’ignorance devant Ton mystère.
Tu veux que nous affirmions Ta miséricorde gratuite sur tous les hommes, et nous devons La mendier d’abord pour nous-mêmes.
Tu veux faire de nous des collaborateurs de Dieu,
et nous portons le poids de notre propre fatigue.
Qui peut faire tenir ensemble tant de contradictions,
sinon Ton seul amour, qui nous appelle malgré nos fautes, qui nous fait confiance malgré nos infidélités. A Toi la gloire, ô Christ merveilleux,
avec le Père et le Saint-Esprit, éternellement ! Amen ».

Père Lucien Deiss

CE RAMEAU N’EST PAS UN PORTE-BONHEUR

A toi qui es venu chercher un rameau, tu es venu aujourd’hui pour chercher un rameau de buis.
Tu souhaites qu’il soit béni.
Si tu es venu chercher un porte-bonheur ou une protection divine, tu risques d’être déçu.
Dieu, en effet, veut notre bonheur, mais il nous invite à le bâtir de nos mains.
Mais si tu crois que vivre c’est aimer, même si la vie ne t’a pas fait de cadeaux,
Si tu penses que la justice, le respect de l’homme et la solidarité sont des valeurs qu’il faut faire progresser, si déjà tu essaies de regarder ce qui se passe autour de toi, si tu dis bonjour à ton voisin même s’il ne répond pas, si tu essaies de vivre debout et si tu agis pour que tout homme soit respecté au travail, dans le quartier ou ailleurs... alors prends ce rameau de bon cœur et garde-le chez toi.
Il te rappellera que la vie est plus forte que la mort, comme nous l’a prouvé Jésus, que son message d’amour est à vivre à tous les instants de notre existence.
Ce rameau ne sera pas un porte-bonheur, mais le signe du bonheur que tu t’engages à construire pour toi et les autres avec l’aide de Dieu.

Seigneur, désarme-moi, désarme-nous, désarme-les !

Seigneur, désarme-les de leurs kalachnikovs,
de leurs bombes, de leurs ceintures, de leur haine,
de leur soif de vengeance, de leurs aigreurs
et de leur ignorance.

Seigneur, désarme-nous de notre volonté de puissance, de notre sentiment de supériorité, de notre besoin de dominer d’avoir toujours raison, de vouloir tout ramener à nous-mêmes à nos acquis, à nos savoirs, à notre histoire.

Seigneur, désarme-moi de mon orgueil, de ma fierté, de mes excuses, du mépris, de la colère, de la rancune, de l’hypocrisie, de l’envie, de mon assurance, de ma suffisance, de mon arrogance.

Donne-moi de me dépouiller petit à petit car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. Pour arriver à la Pâque, il me faut accepter d’être sans arme, nu avec le Christ sur la croix.

AMEN

LE PARDON AU FILS PRODIGUE

Rien qu’un pas…
Rien qu’un pas à faire…
Certes, ce n’est pas le plus facile,
Mais ce n’est qu’un pas, voyons !
Un petit pas qui met en route,
Tel un premier tour de roue pour une voiture qui redémarre, qui s’arrache à son immobilité.
Un petit pas pour repartir
Dans de meilleures conditions
Confiant dans le pardon de son père ;
Un petit pas qui doit en précéder bien d’autres
Vers le bonheur.
Ce premier pas, est tellement important,
Que mon Père est déjà entrain de venir à ma rencontre pour me pardonner, m’accueillir, me fêter, sans même me laisser le temps de m’humilier en avouant toutes mes fautes.
Ce père, c’est Dieu.
Ce fils prodigue, c’est moi.
Ce pardon sans mesure c’est l’amour.
Merci Seigneur de tant m’aimer,
Qu’un simple premier geste de repentir,
Une simple première résolution de mieux faire,
T’amène à te précipiter vers moi pour m’encourager
Et me rendre confiance et force.

Tous responsables de la foi dans le monde

Seigneur nous avons tous vocation dans l’Église :
tous appelés à la sainteté, tous appelés à communiquer notre foi, tous appelés à être missionnaires là où nous vivons. Seigneur, rends-nous plus éveillés et plus disponibles à cette vérité : nous sommes tous responsables de la foi dans le monde.

Sur les chemins des hommes, nous sommes noyés d’inquiétude, toujours prêts à refuser l’autre,
tantôt démissionnaires, tantôt trop activistes.
A notre place dans la société, et dans l’Église,
rends-nous disponibles à l’amour fraternel, plus attentifs aux dimensions collectives de cet amour aujourd’hui. C’est tous ensemble que nous sommes responsables des libérations humaines.

Sur le chemin de ta rencontre, Seigneur, nous sommes imprégnés des questions et des doutes de notre époque. La foi devient difficile. Laïcs, religieux, prêtres, évêques, célibataires, mariés, jeunes, vieux, riches, pauvres, rends-nous davantage responsables de la foi en toi.

Sur la route difficile de l’Église actuelle, garde-nous de nous lamenter, de ressasser le manque de vocations, la crise de ceci et de cela. Fais que nous prenions plutôt notre part de la charge de l’Église à naître, à faire grandir, à animer. Ouvre nos intelligences et nos cœurs aux impulsions de ton Esprit, pour que l’Église de demain trouve les formes qui te plairont et des constructeurs courageux.

Felix Lacambre.

DONNE-LUI FRAÎCHEUR ET FORCE

Nous te prions, Seigneur, pour ton Église.
Aide-nous à l’aimer telle qu’elle est
dans ses grandeurs et ses faiblesses.
Aide-nous à surmonter les divisions,
à éviter les jugements hâtifs
et à bannir les caricatures.
Aide-nous à découvrir, au-delà des apparences,
l’immense réseau des saintetés cachées,
qui sont les pierres vivantes de l’Église.

Puisse Ton Église retrouver
la fraîcheur et la force dont elle a besoin
pour annoncer l’Évangile aujourd’hui.

Qu’elle apparaisse aux yeux de tous
comme une porte ouverte et une source de vie.
Qu’elle soit toujours davantage
l’Eglise des pauvres et des saints.
Nous te le demandons par Marie, mère de L’Église. Amen
Jean Sauvenay

Quarante jours !

Quarante jours pour faire le tri,
Pour se délester de ce qui est inutile
Comme lorsqu’il faut traverser le désert.

Quarante jours pour éduquer le cœur à aimer,
Apprendre à aimer, d’une façon neuve,
A la manière des premiers jours.

Quarante jours pour marcher à un autre rythme
Pour changer de style, pour faire le ménage,
Pour se purifier.

Quarante jours pour regarder les autres, pour regarder Dieu,
Pour écouter la Parole du Christ et la laisser faire
Son œuvre de redressement au secret de nos désirs.

Quarante jours pour être transfiguré,
Quarante jours pour grandir avec l’Évangile,
Quarante jours pour apprendre à vivre !

Charles Singer

Le meilleur jeûne.

« Je recommande ce qui suit comme le meilleur jeûne pendant le carême. »

Jeûner de mots offensants, et transmettez seulement des mots doux et tendres.
Jeûner d’insatisfaction, d’ingratitude, et remplissez-vous de gratitude.
Jeûner de colère, et remplissez-vous de douceur et de patience.
Jeûner de pessimisme, et soyez optimiste.
Jeûner de souci, et ayez confiance en Dieu.
Jeûner de lamentations, et prenez plaisir aux choses simples de la vie.
Jeûner de stress, et remplissez-vous de prière.
Jeûner de tristesse et d’amertume, et remplissez votre cœur de joie.
Jeûner d’égoïsme, et équipez-vous de compassion pour les autres.
Jeûner d’impiété et de vengeance, et soyez rempli (e) d’actes de réconciliation et de pardon.
Jeûner de mots, et équipez-vous de silence et de la disponibilité à écouter les autres.

Si nous pratiquons tous ce style de jeûne, notre quotidien sera rempli de paix, de joie, de confiance les uns dans les autres et de vie.
Ainsi soit-il. Pape François

Répands sur nos évêques la plénitude de ta grâce

Seigneur, Tu nous as donné des évêques
comme successeurs des apôtres,
comme protecteurs et gardiens de nos âmes,
pour gouverner ton Église
et pour maintenir l’unité de la foi.

Nous t’en supplions,
répands sur eux la plénitude de ta grâce,
afin que, toujours davantage,
ils se manifestent comme de « bon pasteurs »
et qu’ils puisent œuvrer efficacement
pour ta gloire et pour notre salut.

Que, par leur parole
et surtout par le piété,
ils remplissent pleinement
les tâches qui leur sont imposées.
Qu’ils gardent la foi chrétienne hors de toute erreur.
et qu’ainsi, sous leur direction,
nous puissions toujours vivre
dans la paix et la charité chrétienne. Amen.

Pierre CANISIUS

Béatitudes pour Aujourd’hui

Heureux ceux qui vont à la rencontre
de ceux dont l’Église est loin :
non-croyants, croyants d’autres traditions religieuses,
pauvres et étrangers, hommes et femmes d’autres cultures.

Heureux ceux qui acceptent d’aimer
même ceux qui refusent de les aimer.
Heureux ceux qui suscitent dans l’Église et la société
des lieux et des temps où chacun
puisse être reconnu et prendre la parole.

Heureux ceux qui, sans craindre les épreuves,
s’enracinent dans la durée et la patience,
sans jamais se lasser de faire des petits pas
pour rencontrer enfin les autres.

Heureux ceux qui s’en remettent à Dieu
chaque jour dans la prière.
Heureux ceux qui espèrent toujours :
ils trouveront la route qui conduit
au coeur des autres et de Dieu.

Mgr Jean Charles THOMAS

TIRE-MOI DE LA DÉTRESSE

Quand je suis au fond du gouffre,
je lève les yeux vers le haut.
Jésus, tu tends la main !

Quand je suis ravagée par la souffrance,
je lève les yeux vers la Croix.
Jésus, tu as souffert comme moi !

Quand mes yeux sont remplis de larmes,
je lève les yeux vers toi,
Jésus, toi qui as pleuré ton ami Lazare !

Quand je pense que plus rien n’est possible,
quand le désespoir m’envahit,
quand le doute s’installe en moi,
je crie vers toi, Jésus !
Je veux croire que pour toi, rien n’est impossible !
Je veux croire surtout que tu nous dis :

’’Ne crains pas, je t’aime,
je t’appelle par ton nom, tu es à moi.’’
Alors doucement la joie s’installe en moi
et ma souffrance devient source d’espérance !

Important à tes yeux

Souvent je pensais
Que j’étais trop petit,
Que je n’étais pas capable,
Que je ne saurais pas réussir.

Mais voilà !
Tu m’as fait confiance !
Et tout à coup,
J’ai su que j’étais capable,
Je me suis senti responsable,
Je me suis senti important à tes yeux...

C’est comme si une lumière nouvelle
Venait caresser ma vie.

QU’ILS SOIENT UN

Tu as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un,
comme toi en ton Père et ton Père en toi.

Fais-nous donc ressentir jusqu’à la douleur
l’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître.
et le courage de rejeter
ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance,
et même d’hostilité mutuelles.

Accorde-nous de nous rencontrer en toi,
afin que monte incessamment de nos âmes et de nos lèvres,
la prière pour l’unité des chrétiens,
telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la Charité parfaite,
fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité,
dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

P. Paul Couturier, à l’origine de cette Semaine de l’Unité des Chrétiens

Prière et Écologie

Seigneur, notre époque se veut verte.
L’écologie est : tendance !
Et c’est bien….
Mais elle est souvent expliquée par la peur :
peur du Co2,
peur du réchauffement climatique,
peur des OGM.
Seigneur, donne-moi la force
peur ne pas suivre le mouvement par peur.
La peur ne construit rien.
Mais donne-moi d’être à l’image d’Abel,
vivant au milieu des vivants,
accompagnant la vie ou elle se trouve.
Attentif à interroger la Terre
pour protéger le retour de ses dons
passager discret et reconnaissant.
Donne-moi, donne-nous
d’être les poètes qui admirent
et les prêtres qui, sans cesse,
donnent voix à l’univers pour te l’offrir.
Toi qui nous as tout donné
et dont le Fils a voulu que l’Évangile
soit annoncé à toute créature
pas simplement aux hommes et aux femmes…
mais à toute créature.
La voix de l’univers, c’est notre intelligence…

Prière de l’Épiphanie

Il en a fallu des kilomètres
pour que les mages venus d’Orient
Te trouvent, Toi, Jésus,
au fond d’une étable,
arrivant petitement
dans le champ des humains.

Il en a fallu des kilomètres
à ces migrants du monde entier
pour s’éloigner des zones de guerre,
trouver un abri, un refuge,
un accueil auprès de populations
douillettes dans leurs habitudes.

Il en a fallu des kilomètres
à Toi, Dieu, pour rejoindre l’homme,
fuir la persécution d’Hérode
et toutes celles d’aujourd’hui,
pour rejoindre la liberté et la paix
pour être reconnu dans le monde
comme un sauveur et un libérateur.

Et il nous faudra des kilomètres
pour nous éloigner de nos routines,
nos possessions, nos égoïsmes
et pour marcher vers la lumière,
pour suivre enfin l’étoile...

Sois cette étoile
Brille au dessus de nous,
devant nous, en nous
pour que nous participions à ton rayonnement !

Prière des Jeunes du diocèse de Cambrai

PRIÈRE DE L’ÂNE

Donne-nous, Seigneur, de garder les pieds sur terre,
et les oreilles dressées vers le ciel pour ne rien perdre de ta parole.
Donne-nous, Seigneur, un dos courageux,

pour supporter les hommes les plus insupportables.
Donne-nous, Seigneur, d’avancer tout droit,

en méprisant les caresses flatteuses autant que les coups de bâton.
Donne-nous, Seigneur, d’être sourds aux injures, à l’ingratitude,
c’est la seule surdité que nous ambitionnons.

Ne nous donne pas d’éviter toutes les sottises,
car un âne fera toujours des âneries.

Donne-nous simplement, Seigneur,
de ne pas désespérer de ta miséricorde si gratuite
pour ces ânes si disgracieux que nous sommes,
à ce que disent les pauvres humains.

Lesquels n’ont rien compris ni aux ânes ni à Toi,
qui as fui en Egypte avec un de nos frères
et qui as fait ton entrée prophétique à Jérusalem
sur le dos d’un des nôtres.
Amen.

Prière pour se préparer à Noël

Seigneur, je me suis engagé à entrer dans l’attente confiante de la venue de Jésus

Tu connais mon désir, tu connais aussi mes faiblesses et mon inconstance

mais aujourd’hui je te redis que je choisis de te faire confiance.

Que ma foi soit pleine et sans réserve
Que ma foi soit forte
Que ma foi soit joyeuse
Que le désir de t’accueillir grandisse en moi.

Seigneur, nous te prions pour ceux qui ont perdu la confiance en toi,

en eux-mêmes, dans les autres et qui s’isolent.

Inspire-moi la parole, le regard, le geste qui pourra les rejoindre

et les ouvrir à ton Amour inconditionnel et fidèle.

Moines et moniales du Mont Saint-Michel

MOI, je suis PETIT

Moi, je suis petit
Et Dieu me bénit !
Oui, Dieu me bénit chaque jour de ma vie !
Quand j’ouvre mes yeux,
quand j’ouvre mes mains,
quand j’ouvre mon cœur,
et quand je souris aussi...

Lorsque je serai grand,
Dieu me bénira encore !
Si j’ouvre mes yeux,
si j’ouvre mes mains,
si j’ouvre mon cœur et si je souris,
sa Vie sera là, au plus près de la mienne...

Moi, je suis petit
Et Dieu me bénit...
Demain je serai grand,
Il me bénira encore...

Prière pour l’Avent

Marie,
Toi qui faisais corps avec ton peuple dans son attente du Messie
Toi qui as vécu cette attente dans ton jeune coeur de femme,
Toi qui as répondu « oui » au projet que le Seigneur voulait réaliser par Toi,
C’est de ton corps que naîtra l’enfant saint, le Fils de Dieu.

Me voici pour apprendre de toi à faire « corps » avec le monde d’aujourd’hui.
Que je laisse crier en moi ses souffrances, ses attentes, ses espoirs.
Et, si un appel précis m’est signifié, donne-moi de dire « oui » comme Toi
pour laisser advenir le Règne de ton Fils Jésus dans ce monde.
Prière des sœurs du Christ Rédempteur

DONNER à Dieu son RIEN

- Vous voilà, mon Dieu. Vous me cherchiez ? Que me voulez-vous ? Je n’ai rien à Vous donner. Depuis notre dernière rencontre, je n’ai rien mis de côté pour Vous. Rien...pas une bonne action. J’étais trop lasse. Rien...pas une bonne parole. J’étais trop triste. Rien que le dégoût de vivre, l’ennui, la stérilité.
- Donne !
- La hâte, chaque jour, de voir la journée finie, sans servir à rien ; le désir de repos loin du devoir et des oeuvres, le détachement du bien à faire, le dégoût de Vous, ô mon Dieu !
- Donne !
- La torpeur de l’âme, le remords de ma mollesse et la mollesse plus forte que le remords...
- Donne !
- Des troubles, des épouvantes, des doutes ...
- Donne !
- Seigneur, voilà que, comme un chiffonnier, Vous allez ramasser des déchets, des immondices. Qu’en voulez-Vous faire, Seigneur ?
- Le Royaume des Cieux !
Marie Noël, poème " Notes intimes "

Seigneur, souvent, je regarde l’autre...

Je vois ce qui ne va pas chez lui,
Je le juge, Je me crois beaucoup mieux que lui,
Et je l’oublie au bord de la route.

Et toi, tu me dis : Aime ton prochain !
Aime tous ceux qui passent sur ton chemin !
Prends bien soin d’eux, Aide-les à se relever
Et tu trouveras en chacun un trésor !

Seigneur, En chacun de mes jours,
Aide-moi à regarder mes frères
Avec un cœur empli d’Amour !
Glem

Prière pour le 2 Novembre

Je me souviens

Je me rappelle un peu quand on était ensemble
Avant. Du temps de son vivant.
Quelquefois, je crois retrouver sa voix.
Quand son visage me revient,
Je ne sais pas le retenir, même en fermant les yeux.
C’est loin derrière moi. Et c’est en moi, secret.
Jamais, je n’oublierai.
Un jour d’immense fête, on se retrouvera tous
Avec Toi, notre Dieu.
Toi qui fais remonter de la mort chacun
de tes enfants,
Depuis que Jésus a ouvert le chemin,
Et la fête n’aura pas de fin !

Monique Scherrer

Prière pour le 1er Novembre

Ils sont nombreux les bienheureux

Ils sont nombreux les bienheureux qui n’ont jamais fait parler d’eux
et qui n’ont pas laissé d’image.
Tous ceux qui ont depuis les âges aimé sans cesse
et de leur mieux autant leurs frères que Dieu.
Ceux dont on ne dit pas un mot, ces bienheureux de l’humble classe,
ceux qui n’ont pas fait de miracle.
Ceux qui n’ont jamais eu d’extase
et qui n’ont laissé d’autre trace qu’un coin de terre ou un berceau.
Ils sont nombreux ces gens de rien,
ces bienheureux du quotidien qui n’entreront pas dans l’Histoire,
ceux qui ont travaillé sans gloire
et qui se sont usé les mains à pétrir, à gagner le pain.
Ils ont leur nom sur tant de pierres et quelquefois dans nos prières.
Mais ils sont dans le cœur de Dieu.
Et quand l’un d’eux quitte la Terre pour gagner la maison du Père,
une étoile naît dans les cieux.
Robert Lebel. Chant.

« Oui, je me lèverai et j’irai vers mon père « (Ps 50)

Un de ces jours je vais te rencontrer,
tes bras seront grands ouverts et je tomberai
à tes pieds, parce que j’aurai rejoint l’Amour
qui m’a tant cherchée, qui m’a tant comblée,
dont j’ai tant parlé malgré ma pauvreté radicale.
Vivre d’une relation personnelle avec Toi,
c’est déjà l’éternité commencée.
Parfois je n’avais plus la force d’avancer,
peut-être même d’espérer,
mais tu as su ouvrir des passages,
réparer des brèches, renverser des situations
apparemment sans issue…
Tout cela manifestant cette Présence
que, grâce à Toi, nous croyons éternelle et à laquelle nous nous abandonnons
en toute confiance.
Tu frappes à la porte de notre cœur,
nous osons dire dès maintenant
avec une hardiesse toute revêtue d’espérance :
« Voici je viens… Aide-moi jusqu’au bout. »

Maïti Girtanner

Prière pour nos enfants

Seigneur, je remets entre tes mains
le nom de nos enfants.
Grave-les profondément en Toi
afin que rien ni personne ne puisse les enlever.
Protège-les
chaque fois que je suis contraint(e)
de lâcher leur main.
Que ta force soit toujours plus grande
que leur faiblesse ;
Je ne te demande pas de leur épargner
tout chagrin
mais d’être leur consolation
lorsqu’ils seront seuls ou dans la peur.
Garde nos enfants dans ton Alliance,
en ton Nom.
Ne les laisse jamais s’éloigner de toi
à aucun moment de leur vie.
Seigneur, je remets entre tes mains
Le nom de nos enfants.

CHRIST N’A PAS DE MAINS

Christ n’a pas de mains
Il n’a que nos mains
Pour faire son travail aujourd’hui.

Christ n’a pas de pieds
Il n’a que nos pieds
Pour conduire les hommes sur son chemin.

Christ n’a pas de lèvres
Il n’a que nos lèvres
Pour parler de lui aux hommes.

Christ n’a pas d’aides
Il n’a que notre aide
Pour mettre les hommes à ses côtés.

Nous sommes la seule Bible
Que le public lit encore.
Nous sommes le dernier message de Dieu
Écrit en actes et en paroles.

EMBAUCHE POUR TON ROYAUME

Tu ne nous appelles pas à une Église de rêve,
ni à une Église de purs. Toi Seigneur,
tu sais voir au delà des apparences.
Comme beaucoup, je suis embauché pour ton Royaume
alors que j’ai les mains sales et les jambes lourdes.

Par dessus tout, Seigneur,
permets-moi d’écouter la parole de ton Fils ressuscité
« Je vous donne la paix ».
Que le fruit attendu de nos rencontres soit cette paix intérieure
qui permet de s’ouvrir aux joies,
aux peines, aux attentes et aux espoirs des autres.
Qui invite à combattre cet esprit de morosité
qui rend sourd aux vraies urgences ;
qui donne assez de souplesse pour bousculer tous les plans
même les plus pastoraux !
Et accueillir la nouveauté de chaque personne.

Oui, donne-moi cette paix qui me permettra,
si tu le veux, d’être témoin de ton amour pour tous.

Paul Destable

MERCI SEIGNEUR POUR TA CONFIANCE

Seigneur, tu nous confies
De grandes choses : des enfants à aimer,
Des jeunes à entourer d’affection,
Des parents et des grands-parents à soigner
Tu nous confies un coeur déchiré à rapiécer,
Une peine d’amour à soulager,
Une faim à combler, une soif à apaiser.
Tu nous confies un bonheur à partager,
Une fête à célébrer,
Une naissance à annoncer,
Une réconciliation à souligner.
Tu nous confies un environnement à protéger,
Des collègues à respecter,
Des injustices à dénoncer,
Des malentendus à dénouer.
Merci, Seigneur, pour ta confiance,
Merci de nous aider à voir plus clair
dans nos décisions,
Merci de nous guider vers le bien véritable,
Pour que nous soyons, chaque jour,
Un peu plus dignes de cette confiance.
Jean Grou

JE CONTINUERAI A CROIRE, MÊME SI TOUT LE MONDE…

Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.

Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

Abbé Pierre

Prière de Rentrée d’école

Seigneur, j’ai besoin de confiance.
J’ai besoin de la confiance des mes parents.
Quand je change et quand je grandis,
quand je me découvre différente,
Je voudrais qu’ils m’écoutent.

J’ai besoin de la confiance
de mes professeurs, de mes animateurs,
de tous les adultes qui m’accompagnent.
Quand j’apprends, je découvre,
quand je m’interroge aussi,
j’aimerais qu’ils croient en mes capacités.

J’ai besoin de la confiance
de mes amis, de mes copains.
Tout ce que j’ai dans le cœur,
mes envies, mes soucis,
Je voudrais pourvoir leur dire.

J’ai besoin d’avoir confiance en moi,
de croire que je suis capable
d’aimer, d’être aimée et de vivre.
Et toi, Seigneur, tu crois en moi.
Apprends- moi à m’appuyer sur toi
pour qu’à mon tour,
dans la vie, dans la foi, je m’engage
et que je transmette aux autres
tout ce que j’ai reçu de toi.
Mélanie , 14 ans

Libres pour aimer

Je ne te prie pas, Seigneur parce qu’il le faut,
Mais parce que je t’aime
Et que je ne peux pas vivre
Sans te parler et t’écouter.
C’est toi mon soleil !

Je ne vais pas à la messe parce que c’est prescrit,
Mais parce que tu nous aimes
Et qu’à la messe tu donnes à tous
Ton corps et ton sang en nourriture.
Comment pourrais-je vivre, Seigneur
Sans recevoir les signes de ta grande tendresse
Pout tous les vivants ?

Je ne fais pas la charité parce que c’est un commandement,
Mais parce que ce sont mes frères et sœurs
Qui sont dans la misère et qu’ils ont besoin de moi
Pour continuer à vivre debout et fiers
Comme des êtres humains.

Quand on aime, Seigneur,
On ne calcule plus : on est libre !
Apprends-nous, Seigneur,
A tout accomplir par amour !

GRAIN DE BLÉ

Grain de blé,
Je suis si peu de chose
Posé au creux d’une main.

Grain de blé,
Je suis vraiment minuscule
Dans l’immensité d’un champ.

Grain de blé,
Je m’enfonce profond
Jusqu’au cœur de la terre.

Grain discret,
Je me fais oublier
Mais mon cœur veille.

Grain donné,
L’attente se fait
Dans mon lit de terre.

Grain qui meurt,
Je me vide de moi-même.

Grain levé,
Tige et feuilles me tirent vers la lumière.
Grain qui fleurit,
Vive la vie remplie de fruits

Glem

Une Lumière dans ma vie

Souvent je pensais
Que j’étais trop petit,
Que je n’étais pas capable,
Que je ne saurais pas réussir.

Mais voilà !
Tu m’as fait confiance !
Et tout à coup,
J’ai su que j’étais capable,
Je me suis senti responsable,
Je me suis senti important à tes yeux...

C’est comme si une lumière nouvelle
Venait caresser ma vie.

DIEU COMPTE SUR TOI.

Dieu seul peut donner la foi,
Mais tu peux donner ton témoignage.

Dieu seul peut donner l’espérance,
Mais tu peux rendre confiance à tes frères.

Dieu seul peut donner l’amour,
Mais tu peux apprendre l’autre à aimer.

Dieu seul peut donner la paix,
Mais tu peux semer l’union.

Dieu seul peut donner la force,
Mais tu peux soutenir le découragé.

Dieu seul est le chemin,
Mais tu peux l’indiquer aux autres.

Dieu seul est la lumière,
Mais tu peux la faire briller aux yeux de tous.

Dieu seul est la vie,
Mais tu peux rendre aux autres le désir de vivre.

Dieu seul peut faire ce qui paraît impossible,
Mais tu pourras faire le possible.

Dieu seul se suffit à lui-même,
Mais il préfère compter sur toi.

Prière de l’Action Catholique Ouvrière

Seigneur, je te rends grâce pour ma maman !

Dieu, notre Père, Tu ne cesses
de faire pour nous des merveilles,
et la plus belle des merveilles c’est bien-sûr
de nous avoir offert, comme frère,
ton Fils unique Jésus-Christ.

Mais juste après, c’est celle
de m’avoir donné ma maman.
Celle que Tu as choisie pour me donner la Vie et m’élever vers Toi.

C’est elle qui m’a tout appris : à sourire, à marcher,
à rire, à faire ma prière, à te connaître,
à parler, à vivre…

Mais surtout,
la merveille que ma maman m’a apprise,
c’est à aimer et à être aimé(e).
Alors, Dieu notre Père,
Je T’en supplie : bénis ma maman !
Qu’elle soit heureuse sur la Terre,
et bienheureuse au Ciel.

Dieu notre Père,
quand je contemple, comme issus
de la même source de ton Esprit saint,
les bienfaits dont Tu m’as comblé(e)
et l’amour que ma maman m’a donné,
je suis certain(e), Ô mon Dieu,
que la meilleure façon de témoigner de ton amour,
c’est de dire que Tu es, Ô mon Dieu,
un Papa qui nous aime comme une maman.

Amen.

DEMANDER les 7 DONS DE L’ESPRIT SAINT

Sagesse : Esprit Saint, accorde-nous le don de la sagesse, que nous sachions reconnaitre Dieu présent et manifesté dans le monde.

Conseil : Esprit Saint, accorde-nous le don de conseil, que nous sachions toujours discerner la volonté de Dieu, même dans les moments les plus difficiles.

Force : Esprit Saint, accorde-nous le don de force, qu’il nous donne le courage de dépasser les épreuves sur le chemin qui nous conduit au salut.

Intelligence : Esprit Saint, accorde-nous le don d’intelligence qui nous fera comprendre les vérités de la foi, entrer dans leur sens et contempler leur harmonie intérieure.

Science : Esprit Saint, accorde-nous le don de science, que nous nous laissions guider par la foi, jour après jour, et que nous sachions discerner ce qui nous conduit vers toi.

Piété : Esprit Saint, accorde-nous le don de piété, que nous demeurions dans la confiance sous le regard aimant de notre Père et que nous soyons les témoins sa tendresse.

Crainte : Viens Esprit de crainte, rends-nous suffisamment conscients de la toute-puissance et de la majesté de Dieu pour ne point pécher envers elle.

Un SOURIRE

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.
Il enrichit ceux qui le reçoivent
Sans appauvrir ceux qui le donnent.

Il ne dure qu’un instant
Mais son souvenir est parfois éternel !

Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.

Il crée le bonheur du foyer.
Il est le signe sensible de l’amitié.

Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Rend du courage aux plus découragés.

Et si quelquefois vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire...
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre,
Car nul n’a autant besoin d’un sourire,
Que celui qui ne peut plus en donner aux autres...

Gandhi

IL RESTERA DE TOI.

Il restera de toi ce que tu as donné
Au lieu de le garder dans des coffres rouillés...
Ce que tu as donné en d’autres fleurira...

Il restera de toi ce que tu as offert
Entre tes bras ouverts un matin au soleil...
Ce que tu as offert en d’autres revivra...

Il restera de toi un sourire épanoui
Aux bords de tes lèvres comme au bord de ton cœur...
Ce que tu as ouvert en d’autres grandira...

Il restera de toi ce que tu as semé
Que tu as partagé aux mendiants du bonheur...
Ce que tu as semé en d’autres germera...

Michel Scouarnec

PRIÈRE AU BON PASTEUR

Seigneur Jésus, Bon Pasteur,
Tu as rendu témoignage à la vérité
au prix de ta vie.
Donne-nous d’être à notre tour
de vrais témoins de ton amour
au cœur du monde.

Envoie l’Esprit de Vérité promis
sur nos familles, nos paroisses, nos communautés.
Qu’il témoigne en nos cœurs
et nous rende féconds et persévérants
dans les œuvres du Père.

Accorde-nous des prêtres et religieuses heureux et rayonnants.
Affermis-les dans la grâce de leur vocation.
Qu’ils puissent nous communiquer
la vie et l’amour de ton Cœur.
Amen.

Comme tes disciples

Nous voici, Seigneur, enfermés,
Comme jadis tes disciples,
Dans la peur, le doute et la désillusion.
Empruntant les chemins qui nous éloignent de toi.

Nous voici, Seigneur, sans intelligence,
Comme jadis tes disciples,
Et englués dans nos déceptions amères.
Empruntant le chemin du manque d’espérance.

Nous voici, Seigneur, incapables de te voir,
Comme jadis tes disciples,
Et ensevelis dans nos tombeaux.
Empruntant le chemin de la peur.

Nous voici, Seigneur, malgré tout,
Confiants dans ta promesse de nous tenir debout.
Rejoins-nous dans nos enfermements et nos peurs.

Ravive en nous la joie de ta présence :
Nous serons des témoins crédibles de ta résurrection.
Seigneur, fais de nos espaces de mort
De nouveaux matins de Pâques où jaillit ta vie.

Rodhain Kasuba

Donne-moi de l’humour (Prière qu’affectionne le pape François)

Donne-moi une bonne digestion, Seigneur,
Et aussi quelque chose à digérer.

Donne-moi la santé du corps,
Aide-moi à la garder au mieux.

Donne-moi une âme sainte, Seigneur,
Qui ait les yeux sur la beauté et la pureté,
Afin qu’elle ne s’épouvante pas en voyant le péché,
Mais sache redresser la situation.

Donne-moi une âme qui ignore l’ennui,
Le gémissement et le soupir.

Ne permets pas que je me fasse trop de souci
Pour cette chose encombrante que j’appelle moi.

Seigneur, donne-moi l’humour,
Pour que je tire quelque chose de cette vie
Et en fasse profiter les autres. Amen.

Thomas More

Prière de PÂQUES

C’est souvent du fond de l’échec que jaillit la victoire
Au creux de l’angoisse que naît l’espérance.
Acceptons aujourd’hui d’être ressuscités,
C’est-à-dire de sortir de notre péché
Pour nous laisser transformer par la force,
L’amour et la lumière de Dieu.
Acceptons de ressusciter avec Lui,
De mettre en Lui notre confiance,
De suivre chaque jour son chemin,
De vouloir les exigences de l’Evangile.
De dire « Oui » à Jésus-Christ sans conditions, sans limites !

Acceptons de passer d’une existence vide, égoïste,

À une existence pleine d’amour pour Dieu et les autres ?

Prendre un Rameau

Prendre un rameau
est une invitation adressée au Christ :
« viens, Tu peux franchir
les portes de la ville.
Ce que Tu dis et ce que Tu fais,
je le mets dans ma vie,
car je crois que Tu es Dieu
venu m’inviter à être heureux.

Prendre un rameau,
c’est prendre la décision
de sortir à la suite de Jésus...
C’est une démarche libre.
C’est un geste de croyant.
Un choix.

Venir chercher un rameau,
le prendre, le tenir en main
et le garder bien en vue à la maison,
c’est décider
d’ouvrir la porte à l’Evangile
et d’accueillir Dieu
par des gestes concrets
à l’égard de nos frères.
Chaque jour.

C. Singer

Un Dieu d’Alliance toujours là.

Tu peux ne pas me voir,
Pourtant je suis la lumière qui te permet de voir,
Tu peux ne pas m’entendre,
Pourtant je suis la voix qui parle pour toi.
Tu peux ne pas être sensible à moi,
Pourtant je suis la force qui s’exprime par tes mains.

Sans cesse je suis à l’ouvrage,
Même si tu ne comprends pas comment.
Sans cesse je suis à l’ouvrage,
Même si tu ne sais pas pourquoi.

Je ne suis pas vision étrange.
Je ne suis pas que mystère….

Pourtant, je suis là. J’entends. Je réponds.
Quand tu as besoin de moi, je suis là.
Même lorsque tu me renies, je suis là.
Même lorsque tu es éperdu de solitude, je suis là.

Lorsque tu as peur, je suis là.
Lorsque tu souffres, je suis là.
Et je suis là aussi lorsque tu ne pries pas.

Je suis en toi et tu es en moi…
Tu peux ne pas me trouver, je te trouve.

Même si ta foi en moi vacille,
Ma foi en toi jamais ne faiblit, parce que je t’aime.
JD Freeman

Nous te confions nos enfants.

Tu nous as confié, Seigneur, nos enfants,
Nous te rendons grâce
Pour toutes les joies qu’ils nous ont apportées,
Toutes les découvertes qu’ils nous ont aidé à faire.

Entre tes mains nous les remettons,
Comme nous le faisions lorsque nous les attendions.
Nous te les confions parce que nous avons appris que nous ne pouvons pas grand choses pour eux :

Seulement essayer de les aimer comme tu les aimes.
Te prier pour eux, c’est aussi demander pour eux.
Mais que demander, Seigneur, quel est leur bien ?
Nous savons assez que ce n’est pas le nôtre.
Ils vivent et jugent autrement que nous à leur âge.
Mais toi seul connais le fond de leur cœur.

C’est pour nous, plutôt,
Que nous avons à demander :
Greffe notre patience à éclipses
Sur ton inépuisable patience,
Rends-nous attentifs à tout ce qui est bon chez eux,
Afin que nous sachions l’apprécier
Et te le présenter comme une offrande.

Et dans les difficultés, car il y en a et il y en aura,
Dans les souffrances qui nous viendront d’eux,
Rends-nous assez forts pour les aimer toujours mieux, et pour savoir reconnaître, au-delà de la crise, les hommes et les femmes nouveaux
Qu’elle aura fait naître,
Et qui seront toujours nos enfants.

Jacques et Marie

MON DIEU,

Je ne viens pas te demander
De faire un bon Carême,
Mais de me faire bon moi-même.

Je ne viens pas te demander
De m’apprendre à me priver, Mais de m’apprendre à aimer.

Jean Debruynne

CHANGEMENT

Attends-moi, Seigneur : j’arrive !
Attends-moi, Seigneur : je m’habille !

Mes yeux, je les habille de bonté
Pour regarder tous les gens avec amitié.

Mes mains, je les habille de paix
Pour donner du pardon sans compter.

Mes lèvres, je les habille de rire
Pour offrir la joie au long des jours.

Mon corps et mon cœur, je les habille de prière
Pour me tourner vers toi, Seigneur que j’aime.

Ca y est : je suis prêt. C’est moi !
Me reconnais-tu ?
J’ai mis mes plus beaux habits !
Amen
C.Singer

Prière de Carême

Comment pourrais-je entendre, tes appels,
quand je suis préoccupé par ma santé,
enfermé dans mes rêves,
épuisé par mon travail,
fasciné par la télévision…
Pardon, Seigneur.

Et tes appels, Seigneur, les tiens,
les petits signes que Tu m’adresses
à travers les gens proches ou lointains,
les grands signes que Tu m’adresses,
à travers l’exemple des saints,
à travers les messages de ton Evangile,
à travers les invitations à la prière…
Pardon, Seigneur.

Apprends-moi aussi
à déceler tout ce qui est bien
derrière ce qui est mal,
tout ce qui est neuf
derrière tout ce qui est vieux,
tout ce qui bourgeonne
derrière tout ce qui se fane,
tout ce qui vit
derrière tout ce qui meurt.

Affine mon regard,
réveille ma capacité d’amour,
tourne-moi vers les autres,
tourne-moi vers Toi, Seigneur.
Amen.

DONNE- MOI L’HUMOUR

Donne-moi une bonne digestion, Seigneur, et aussi quelque chose à digérer.

Donne-moi la santé du corps, aide-moi à la garder au mieux.

Donne-moi une âme sainte, Seigneur, qui ait les yeux sur la beauté et la pureté, afin qu’elle ne s’épouvante pas en voyant le péché, mais sache redresser la situation.

Donne-moi une âme qui ignore l’ennui, le gémissement et le soupir.

Ne permets pas que je me fasse trop de souci pour cette chose encombrante que j’appelle " moi ".

Seigneur, donne-moi l’humour, pour que je tire quelque chose de cette vie et en fasse profiter les autres. Amen
Thomas More

" Nous autres, gens des rues "

« Il y a des lieux où souffle l’Esprit mais il y a un Esprit qui souffle en tous lieux. Il y a des gens que Dieu prend et met à part. Il y en a d’autres qu’Il laisse dans la masse, qu’Il ne retire pas du monde. Ce sont des gens qui font un travail ordinaire, qui ont un foyer ordinaire ou sont des célibataires ordinaires. Des gens qui ont des maladies ordinaires, des deuils ordinaires. Des gens qui ont une maison ordinaire, des vêtements ordinaires. Ce sont les gens de la vie ordinaire. Les gens que l’on rencontre dans n’importe quelle rue. Ils aiment leur porte qui s’ouvre sur la rue. Nous autres, gens des rues, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté. Nous croyons que rien de nécessaire ne nous y manque, car si ce nécessaire nous manquait, Dieu nous l’aurait déjà donné. Ainsi
soit-il. »
Madeleine Delbrêl

LA VIE

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est béatitude, savoure-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est hymne, chante-le.
La vie est combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, prends-la à bras le corps.
La vie est une aventure ; ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.

Mère Térèsa

DONNE-NOUS DE NOUS OUVRIR A L’AUTRE

« Seigneur, Tu es plein de Miséricorde pour toute personne, de toute culture et de toute nation. Chaque personne est Ton enfant bien-aimé.
Dans ta Miséricorde, Tu ne vois pas d’abord nos limites, nos difficultés, nos refus.
Mais Tu crois en notre capacité d’aimer, et de nous découvrir frères et sœurs.
Tu crois en notre capacité de vivre ensemble, dignement, dans la paix, la justice et la fraternité. Façonne-nous par ta Miséricorde et ta Tendresse.
Aide-nous à dépasser nos peurs, et nos refus de nous ouvrir à l’autre.
Apprends-nous à nous laisser toucher par la vie de nos frères et sœurs.
Ouvre nos cœurs pour aimer.
Ouvre nos mains pour construire des ponts, et non pas des murs.
Ouvre notre intelligence pour inventer le monde de demain :
un monde où chacun trouvera sa place :
un toit, du pain, un travail, un geste de fraternité à partager,
un mot d’espérance à échanger en reflet de TOI qui es Amour et Miséricorde ! Amen ! »

Prière pour l’année nouvelle

Seigneur, c’est dans la joie et la confiance
Que je t’offre cette année qui commence.
Que sera-t-elle pour moi ?
Que me réservent tous ces longs mois ?
Autant de questions que je ne veux plus me poser.
Toi, tu connais les réponses, c’est le principal.
Pourquoi vouloir deviner ?

Dans la joie, je t’offre cette année
Avec tout ce que tu m’apporteras.
Dans la confiance, je t’offre ma bonne volonté
Car tu as encore bien des choses à me demander.

Je sais bien que je me heurterai souvent
Au découragement et à l’indifférence.
Mais si Tu me donnes ta force et ta grâce,
Alors, je te dis au début de cette année nouvelle :

Comme tu voudras, Seigneur.

Tu veux naitre dans tous les cœurs

Avant que Tu naisses, Jésus,
Joseph et Marie n’avaient trouvé
que des maisons aux portes fermées :
fermées au secret de Dieu.
Ils ont trouvé ouverte une pauvre étable.

Aujourd’hui, Jésus,
Tu ne nais plus dans une étable ;
mais Tu veux naître, dire le secret de Dieu
dans toutes les maisons, dans tous les cœurs.

Tu veux déposer le baiser de Dieu
sur tous les visages.
Tu veux des millions de crèches
pour habiter le monde.
Tu veux des millions de cœurs
pour donner ta paix sur la terre.

Jésus, viens ouvrir nos maisons et nos cœurs
pour dire avec Toi :
Gloire à Dieu, notre Père !

Elie Maréchal

Marche en Avent

Seigneur Dieu,
Prends notre main
Et conduis-nous sur le chemin de l’Avent,
Ce beau chemin qui mène à Noël.

Fais de nous des Veilleurs :
Aide-nous à avoir un cœur toujours ouvert,
Un cœur toujours prêt à accueillir Tes Dons,
Pour les éparpiller ensuite autour de nous.

Aide-nous à aplanir Ta Route :
Encourage-nous à regarder au fond de nous,
Pour y voir les manques de pardon, de partage, d’amour...
Mets en nous l’envie de changer de vie.

Répands en nous Ta Joie :
Transforme-nous en enfants de lumière,
En enfants qui rayonnent de Ta Vie
Et qui éclairent ainsi l’existence de ceux qui souffrent.

Apprends-nous à écouter
Tous les murmures qui parlent de toi en nos vies
Pour que nous puissions dire avec Marie :
« Que tout se passe en moi selon Ta Parole. »
Glem

Les enfants d’ici et d’ailleurs

Seigneur,
Les enfants d’ici, les enfants d’ailleurs,
Aide-moi à ne jamais les mépriser,
A ne jamais les maltraiter.

J’ai plein de visages dans la tête
Enfant de l’école me parlant de son ordinateur
Enfant sous le soleil qui travaille comme un homme
Enfant un peu « trop » bronzé pour nos ciels gris
Enfant vivant d’espoirs qui jamais ne prennent vie
Enfant dit différent parce que trop jeune dans sa tête
Enfant malicieux qui sans cesse cherche à séduire
Enfant qui sans comprendre voit ses parents se battre
Enfant aux mille pourquoi sur la vie, sur la mort.

Seigneur,
Tu les aimes tous,
Aide-nous, nous qui nous croyons grands,
A rester petits devant eux
A les aimer parce qu’ils sont enfants
Et non pas parce qu’un jour
On dira qu’ils sont grands.
Laurence, institutrice.

DEVENIR VEILLEUR

Tu nous invites, Seigneur, à devenir des veilleurs. A apprendre l’attention aux êtres comme aux choses. A poser mon regard sur celui que je rencontre. Ce jeune sans emploi, en recherche d’un sens à sa vie. Cette femme blessée et révoltée. Ce migrant en quête de reconnaissance. Cet enfant qui m’interpelle. Cet aîné qui me partage son espérance... Que mon regard ne se referme pas. Car alors, rien n’adviendra dans ma vie. Et ton Royaume ne pourra naître en moi et autour de moi. Merci d’ouvrir ma vie à ta ressemblance. AMEN

L’Espoir, ça vient d’on ne sait où

Ça vient plus loin que nous
L’Espoir, ça vous colle à la peau
Ça vous enracine au ciel
Ca vous enlace les bras et les mains.
L’Espoir, ça vous étouffe à en crier
À en vivre sans fin.
Fragile, si fragile comme la fleur des blés.
Il ensemence nos chemins
Il nourrit nos après-demain
Et fait éclater nos rires plus loin que la terre.
Écrit en rouge sur les murs de nos prisons,
Il se nomme LIBERTE
Écrit en noir sur les portes des princes
Il se nomme JUSTICE
Écrit en bleu sur les murs de nos villes
Il se nomme HORIZON
Écrit en blanc sur les robes des filles
Il se nomme PRINTEMPS
Écrit en rose sur les fleurs de nos mains
Il se nomme FRATERNITE
Écrit en transparence dans les yeux des enfants
Il se nomme VIVRE
Écrit en arc-en-ciel sur le soleil couchant,
il se nomme PAIX

POUR MON FRERE QUI A FAIM

J’avais faim et vous faisiez le tour de la lune.
J’avais faim et vous m’avez dit d’attendre.
J’avais faim et vous avez créé une commission.
J’avais faim et vous parliez d’autre chose.

J’avais faim et vous m’avez dit :
« La loi et l’ordre avant tout. »
J’avais faim et vous avez dit :
« Il y aura toujours des pauvres. »
J’avais faim et vous avez dit :
« C’est la faute des communistes. »
J’avais faim et vous avez dit :
« Mes ancêtres avaient faim. »
J’avais faim et vous avez dit :
« Après 35 ans, on n’embauche plus. »

J’avais faim et vous avez dit :
« Dieu leur vienne en aide. »
J’avais faim et vous avez dit :
« Désolé, repassez demain. »
Jeunes Luthériens américains.

NOUVEAU " NOTRE PÈRE "

Le 3 décembre prochain (1er dimanche de l’Avant), une nouvelle version du Notre Père entrera en vigueur en France. Avec un changement notable : " Ne nous laisse pas entrer en tentation " au lieu de " Ne nous soumets pas à la tentation." Pourquoi ? Cette ancienne traduction pouvait laisser supposer que la tentation venait de Dieu. Or Dieu ne peut vouloir notre mal. La tentation fait partie de la liberté donnée à l’homme. Mais, quand elle se présente, on peut demander à Dieu de nous aider à ne " pas entrer en tentation " , en nous donnant la force de résister au mal.

Prière des catéchistes

Dieu de tendresse et d’amour,
Ton fils Jésus nous a dit :
« Laissez venir à moi les petits enfants ! »
Que Ta Parole nous soutienne Seigneur
Pour vivre dans la foi en vrais disciples de Jésus.
Que ton Esprit Saint habite nos cœurs
Pour oser nous engager à annoncer la Bonne Nouvelle
Aux enfants et aux jeunes,
Dans la fidélité à la Parole de Dieu et à l’Église.
Qu’à la prière de la Vierge Marie et de son époux saint Joseph,
Nous sachions servir avec humilité et confiance
Dans ce ministère de catéchiste.
Nous te le demandons par Jésus notre Seigneur. Amen

Les gens me jugent, Toi tu me regardes

« Seigneur, je ne t’ai ni vu ni entendu mais toi, tant de fois tu m’as écouté sans te lasser. Tu m’as entendu Jésus, tu aurais pu m’ignorer mais au lieu de cela, tu m’as pardonné. L’Évangile dit : « Cherche et tu trouveras. » Je t’ai cherché et tu m’as trouvé. Te souviens-tu, Seigneur ? Je suis arrivé plein de colère et vide de foi. J’en repartirai plein de bonheur et vide de rancœur. J’ai voulu être riche d’argent, Seigneur. Aujourd’hui, je suis riche de ton amour gratuit. Je ne te vois, ô Christ, avec mes yeux. Je ne te toucherai avec mes mains. Je t’aime simplement avec mon cœur. Si dehors, les gens me jugent, toi Seigneur tu me regardes et me fais garder la tête haute. Hier, tu le sais, j’étais vide. Aujourd’hui, je crois. »

Prière d’un détenu

Prière pour les vacances

Seigneur, notre Dieu, veille sur ceux qui prennent la route : qu’ils arrivent sans encombre au terme de leur voyage.

Que ce temps de vacances soit pour nous tous
un moment de détente, de repos, de paix !
Sois pour nous, Seigneur, l’Ami
que nous retrouvons sur nos routes,
qui nous accompagne et nous guide.

Donne-nous le beau temps et le soleil qui refont nos forces
et qui nous donnent le goût de vivre. Donne-nous la joie simple et vraie
de nous retrouver en famille et entre amis.

Donne-nous d’accueillir ceux que nous rencontrerons
pour leur donner un peu d’ombre quand le soleil brûle trop,
pour leur ouvrir notre porte quand la pluie et l’orage les surprennent,
pour partager notre pain et notre amitié
quand ils se trouvent seuls et désemparés.

Seigneur, notre Dieu, veille encore sur nous quand nous reprendrons le chemin du retour : que nous ayons la joie de nous retrouver pour vivre ensemble une nouvelle année, nouvelle étape sur la route du salut.

Prière pour nos enfants

Seigneur, je remets entre tes mains
le nom de nos enfants.
Grave-les profondément en Toi
afin que rien ni personne ne puisse les enlever.
Protège-les
chaque fois que je suis contraint(e)
de lâcher leur main.
Que ta force soit toujours plus grande
que leur faiblesse ;
Je ne te demande pas de leur épargner
tout chagrin
mais d’être leur consolation
lorsqu’ils seront seuls ou dans la peur.
Garde nos enfants dans ton Alliance,
en ton Nom.
Ne les laisse jamais s’éloigner de toi
à aucun moment de leur vie.
Seigneur, je remets entre tes mains
Le nom de nos enfants


Prière à Marie… pour temps de Braderie

Vierge et Mère Marie,
Obtiens-nous maintenant une nouvelle ardeur de ressuscités
pour porter à tous l’Évangile de la vie
qui triomphe de la mort.
Donne-nous la sainte audace de chercher de nouvelles voies
pour que parvienne à tous
le don de la beauté qui ne se ternit pas.

Étoile de la nouvelle évangélisation,
aide-nous à rayonner par le témoignage de la communion,
du service, de la foi ardente et généreuse,
de la justice et de l’amour pour les pauvres,
pour que la joie de l’Évangile
parvienne jusqu’aux confins de la terre
et qu’aucune périphérie ne soit privée de sa lumière.

Mère de l’Évangile vivant,
source de joie pour les petits,
prie pour nous.
Amen. Alléluia !
Pape François

Prière de Mère Teresa

Seigneur,
Quand je suis affamé,
donne-moi quelqu’un qui ait besoin de nourriture.
Quand j’ai soif,
envoie-moi quelqu’un qui ait besoin d’eau.
Quand j’ai froid,
envoie-moi quelqu’un à réchauffer.
Quand je suis blessé,
donne-moi quelqu’un à consoler.
Quand ma croix devient lourde,
donne-moi la croix d’un autre à partager.
Quand je suis pauvre,
conduis-moi à quelqu’un dans le besoin.
Quand je n’ai pas de temps,
donne-moi quelqu’un que je puisse aider un instant.
Quand je suis humilié,
donne-moi quelqu’un dont j’aurai à faire l’éloge.
Quand je suis découragé,
envoie-moi quelqu’un à encourager.
Quand j’ai besoin de la compréhension des autres,
donne-moi quelqu’un qui ait besoin de la mienne.
Quand j’ai besoin qu’on prenne soin de moi,
envoie-moi quelqu’un dont j’aurai à prendre soin.
Quand je ne pense qu’à moi,
tourne mes pensées vers autrui.
Amen

.Seigneur, donne-moi de voir les choses à faire sans oublier les personnes à aimer, et de voir les personnes à aimer sans oublier les choses à faire.
Donne-moi de voir les vrais besoins des autres.
C’est si difficile de ne pas vouloir à la place des autres, de ne pas répondre à la place des autres, de ne pas décider à la place des autres.
C’est difficile, Seigneur de ne pas prendre ses désirs pour les désirs des autres, et de comprendre les désirs des autres quand ils sont si différents des nôtres ! Seigneur, donne-moi de voir ce que Tu attends de moi parmi les autres. Enracine au plus profond de moi cette certitude : On ne fait pas le bonheur des autres sans eux…
Seigneur, apprends-moi à faire les choses en aimant les personnes. Apprends-moi à aimer les personnes pour ne trouver ma joie qu’en faisant quelques choses pour elles, et pour qu’un jour elles sachent que Toi seul, Seigneur, est l’Amour.

Norbert Ségard

PRIERE D’ABANDON

Seigneur, voilà plus de soixante-cinq ans que Tu m’as fait le don inestimable de la vie, et depuis ma naissance, Tu n’as cessé de me combler de tes grâces et de ton amour infini. Au cours de toutes ces années se sont entremêlés de grandes joies, des épreuves, des succès, des échecs, des revers de santé, des deuils, comme cela arrive à tout le monde. Avec ta grâce et ton secours, j’ai pu triompher de ces obstacles et avancer vers Toi. Aujourd’hui, je me sens riche de mon expérience et de la grande consolation d’avoir été l’objet de ton amour. Mon âme te chante sa reconnaissance.
Mais je rencontre quotidiennement dans mon entourage des personnes âgées que Tu éprouves fortement : elles sont paralysées, handicapées, impotentes et souvent n’ont plus la force de Te prier, d’autres ont perdu l’usage de leurs facultés mentales et ne peuvent plus T’atteindre à travers leur monde irréel. Je vois agir ces gens et je me dis : « Si c’était moi ? »
Alors, Seigneur, aujourd’hui même, tandis que je jouis de la possession de toutes mes facultés motrices et mentales, je T’offre à l’avance mon acceptation à ta sainte volonté, et dès maintenant je veux que si l’une ou l’autre de ces épreuves m’arrivait, elle puisse servir à ta gloire et au salut des âmes. Dès maintenant aussi, je Te demande de soutenir de ta grâce les personnes qui auraient la tâche ingrate de me venir en aide.
Si, un jour, la maladie devait envahir mon cerveau et anéantir ma lucidité, déjà, Seigneur, ma soumission est devant Toi et se poursuivra en une silencieuse adoration. Si, un jour, un état d’inconscience prolongée devait me terrasser, je veux que chacune de ces heures que j’aurai à vivre soit une suite ininterrompue d’actions de grâce et que mon dernier soupir soit aussi un soupir d’amour. Mon âme, guidée à cet instant par la main de Marie, se présentera devant Toi pour chanter tes louanges éternellement. Amen

Jean-Paul II (1920-2005) Prière de Jean Paul II écrite pour son anniversaire, le 18 mai 1985.