Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 4 février. Merci pour votre participation !

« SAINTE HÉLÈNE, J’AIME, JE DONNE »


Rassurez-vous, Ste Hélène ne verse pas dans la pub médiatique facile ! Mais c’est un clin d’œil que vous adressent les membres du Conseil Economique de la Paroisse quand ils arborent ces mots gravés sur leur tee-shirt. Une manière de rappeler que l’Eglise ne reçoit aucune subvention. Et que l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de VOS DONS.
Tout d’abord, je voudrais REMERCIER chaleureusement tous ceux qui ont participé au Denier de l’église 2017. Malgré une petite diminution du nombre des donateurs, le résultat est légèrement supérieur à 2016 ! C’est pour moi un grand objet de satisfaction qui dit votre attachement à la Paroisse ! La chute du nombre de donateurs s’explique surtout par les décès, les déménagements ainsi que par la crise économique qui touche les familles...
Mais DEMAIN, c’est déjà AUJOURD’HUI ! Ayons le souci de voir Ste Hélène continuer à se caractériser par sa chaleur, sa convivialité et sa ferveur. Soucieux tant de la vie des enfants, des jeunes et des adultes que de l’entretien de l’église et des locaux, le Conseil Economique veille à une gestion rigoureuse, à la mesure de nos besoins mais aussi de nos moyens.
Nos GRANDES DÉPENSES ? A côté des indemnités des prêtres (à vrai dire, assez minimes puisqu’ ils touchent une part de leur retraite ou de leur salaire et la paroisse complète), il y a le salaire de nos 3 laïcs à temps partiels. Ainsi que les charges telles que les impôts locaux, l’électricité, le gaz, le chauffage, les photocopies, la sono, la mise aux normes de la sécurité…
Mais DONNER, c’est aussi UN DEVOIR chrétien de participation à la vie matérielle d’une paroisse qui vous enrichit humainement et spirituellement. Aidez-nous aussi à trouver de NOUVEAUX DONATEURS… Aidez-nous à oser proposer aux jeunes couples, aux nouveaux arrivants, de prendre leur part à cette charge. C’est aussi comme cela que nous préparerons l’avenir. Pour que les habitants du quartier qui le désirent, puissent continuer à trouver une communauté vivante (dans la diversité des âges et de ses cultures) ainsi qu’une église belle, accueillante et ouverte à tous.
MERCI de laisser résonner en vous mon souci de pasteur et celui du Conseil Économique. Merci à chacune et à chacun d’entendre cet appel, SELON SON CŒUR ET SES MOYENS. C’est tous ENSEMBLE que nous formons Ste Hélène. ENSEMBLE que nous sommes le "Corps du Christ" dans ce quartier si coloré et si attachant de Clignancourt !
Comment ne pas évoquer ici le souvenir de notre cher Jean Pichard qui nous a brutalement quittés fin 2017 ! Sa compétence, sa disponibilité et sa foi sont une référence. Un grand Merci aussi aux membres du Conseil, anciens et nouveaux, qui continuent l’Aventure avec moi !
Bien fraternellement…
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Gaby, P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/

CATÉCHUMÉNAT


Il est possible de découvrir la foi chrétienne à tout âge et de se préparer aux sacrements de baptême, confirmation, communion, et aussi de découvrir le contenu de la foi si on a été baptisé tout jeune et que l’on s’est ensuite éloigné de l’Eglise.
Cette découverte de la foi se fait dans un accompagnement personnel et au cours de rencontres générales.
Responsables : Père Gaby GOULLIN et Jérémie
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Prière et liturgie « PRIERE DU PERE ANIZAN

PRIERE DU PERE ANIZAN

Nous devons être les instruments
de la gloire de Dieu.

Le souverain maître, celui qui est l’Eternel, l’infiniment juste, sage et vrai, le Tout-Puissant, le Créateur de tout, a éternellement résolu qu’il nous créerait à son image et ressemblance, nous qui sommes ici, qu’il nous créerait pour lui-même, que nous serions des instruments de sa gloire, instruments particulièrement puissants et féconds, puisqu’il nous destinait à favoriser ses desseins d’amour sur un grand nombre d’autres créatures, enfin il avait pour but final de nous associer, et dans une mesure exceptionnelle, à son bonheur éternel.
Voilà ce que Dieu a eu en vue …

Ce qu’il a résolu pour nous, il le réussira magnifiquement.

Cependant, pour les créatures douées d’intelligence, il a réglé que le succès ne dépendrait pas que de lui seul et il veut notre coopération. Aussi, la gloire qu’il poursuit en nous, c’est que notre coopération libre et volontaire aboutisse aux desseins qu’il a formés. Atteindre ces buts aussi complètement que possible, voilà la gloire que Dieu s’est proposée, si le succès dans le sens voulu par lui couronne ses efforts, il aura l’immense et éternelle joie de s’applaudir lui-même, comme après la création du premier homme, en nous contemplant.

La gloire de Dieu doit toujours primer.

C’est dans la vie publique
que Jésus s’est montré plus « Homme ».

Nous le voyons marchant, mangeant, buvant, dormant, suant comme nous. Nous l’entendons parler, félicitant, encourageant, reprochant.
Et puis, il fait pénitence, il prie, il prêche, il guérit,
il sauve les âmes.

C’est Jésus, Voie, Vérité et Vie.
Jésus nous montrant ce que nous devons faire.
Et cet exemple de la vie publique s’applique à nous.
Car notre vie est une vie publique.
Nous devons vivre non pas dans le cloître,
Non pas une vie cachée,
Mais une vie extérieure,
Active comme Jésus.

« Allez, enseignez…
Vous êtes la lumière du monde et la lumière n’est pas faite
pour être mise sois le boisseau.
Vous êtes le sel de la terre.
Baptisez-les ; dîtes-leur tout ce que j’ai dit . »

Comment allier la vie publique, distrayante,
active, entraînante,
avec la vie intérieure ?

Comment échapper au danger
de laisser l’activité
étouffer la vie d’union à Dieu ?

QU’EST-CE QUE L’ORAISON ?

C’est une conversation avec Dieu,
nous dit sainte Thérèse,
conversation dans laquelle l’âme réfléchit,
se replie sur elle-même,
s’élève vers Dieu,
épanche ses sentiments et son cœur,
espère,
désire,
prie
remercie,
soupire,
conjure.

Bienheureux
Si vous pouviez y apprendre
A penser comme Jésus a pensé,
A sentir comme Il a senti,
A aimer comme Il a aimé,
Aussi bien qu’à prier comme Il a prié.

RESONNANCE !

Quand on frappe un diapason,

il donne toujours la même note,

de quelque manière qu’on frappe.

Je voudrais que mon corps, mon esprit,

mon cœur, mon âme ne résonnent que pour Vous,

et ne donnent que vous.

DESIR

Mon Dieu et mon tout !

Je sais que vous m’avez conçu et crée.
Infiniment sage, vous avez, vous aviez vos vues
sur cette chétive créature, vues admirables :
votre gloire
et mon bonheur.

Le désir le plus intimes et le plus ardent de mon cœur c’est que vos vues soient remplies en moi,
que votre but soit pleinement atteint
et vos volontés miséricordieuses pleinement réalisées.

Mon Dieu, vos désirs sont mes désirs ;
vos volontés mes volontés.
Oh ! puissiez-vous être satisfait
et vous applaudir de votre œuvre !

Hélas ! les faiblesses ne manquent pas en moi
et bien des fois j’aurais pu dire comme St Paul :
« Ce que je ne veux pas je le fais
et ce que je veux je ne le fais pas. »

Mon Dieu, vous êtes tout-puissant,
daignez fortifiez ma volonté
et me donner la force de faire toujours et en tout ce que vous voulez
et de ne jamais faire ce que vous ne voulez pas.